ALAïKI MINI SALAM

Chanson ALGéRIENNE

Chantée par Nawel Zenasni

Collectée par Mélaine Lefront en juillet 2020 à Villefranche-sur-Saône, quartier Belleroche

Dans le cadre du projet Chorale Intergalactique

 

Nawel m'accueille chaleureusement chez elle, entourée de ses trois enfants. Elle pose sur la table une grande théière de thé à la menthe et une assiette copieusement garnie de délicieux ghribiya qu'elle a confectionnés pour l'occasion. Elle a déjà pensé aux chansons qu'elle aimerait partager, ce sont des chansons qui lui rappellent son enfance, qui font parti de son bagage culturel intime.

Alaïki mini salam est une chanson algérienne qui parle de l'amour de son pays, le pays de ses ancêtres. En Algérie, tous les enfants apprennent cette chanson à l'école.

Alaiki mini salam
00:00 / 00:55

Paroles

Alaiki minni salaam

ya aarda ajdaadi,

Faafiki tâbal ImouKaam,

wa-a tâaba inchadi, wa-a tâa inchadi (x2)

Ahbabtou fikissa-har,

wa baahjata-naadi,

Ahbabtou daw elKamar,

wa-al kawkaba Ihaadi, wa-al kawkaba Ihaadi

Wal-laila lamma staKar',

Wan-nahra wa Iwaadi,

Wal fajra lamma ntachar,

fi aardi ajdaadi, fi aardi ajdaadi.

Ahwaa ouyounal assal,

ahwaa sawaakihaa,

Ahwaa touloujal-jabal,

daabat layaalihaa, daabat layaalihaa

Haadi majaaril amal

soubhaana majriihaa

Saalet kadam'il mokal

fi ardi ajdaadi, fi ardi ajdaadi

Traduction

Je te salue,

ô patrie de mes ancêtres,

Que la vie est si douce à tes côtés,

et il m'est agréable de chanter.

J'ai aimé en toi les veillées

et la gaieté de l'assemblée familiale

J'ai aimé la lumière de la lune

et l'étoile indicatrice.

Et la nuit quand elle s'installe

et la rivière et la vallée

Et l'aube quand elle se répand

sur la terre de mes ancêtres

J'aime les fontains de miel,

j'aime leurs ruisseaux

J'aime la neige de la montagne,

quand ses perles ont fondues

Ce sont les cours de l'espoir,

Plus grand soit celui qui les fait couler

Ils coulent comme les larmes des yeux

Sur la terre de mes ancêtres