CHANSONS DU NIGERIA

Anonyme

Chantées par deux femmes anonymes

Collectées par Mélaine Lefront, Ana Pereda et Julie Lewandowski à Villefranche-sur-Saône en juillet 2020, quartier Belleroche

Dans le cadre du projet Chorale Intergalactique

 

Ce jour chaud de juillet, nous avons rendez-vous avec Nelly, déjà rencontrée plusieurs fois et des femmes qu'elles souhaitaient nous présenter. Le bouche à oreille se met doucement en place... Le rendez-vous est donné à l'angle de la crèche des Diablotins. Finalement, Nelly ne se sent pas bien mais nous décrit les personnes que nous devons retrouver. Un homme grand et une femme avec un bébé. Finalement, nous voilà dans le salon de ces deux femmes, à échanger gestes, sourires, bribes de discussion et surtout, beaucoup d'émotions à travers le chant et l'écoute. 

Ces deux femmes parlent et chantent dans la langue haoussa, l'une des trois langues les plus parlées au Nigéria avec le yoruba et l'igbo. L'une d'elle, après un temps de rires gênés, s'est lancée. Elle a commencé à chanter un chant qui parle de l'amour de la mère pour ses enfants et de celui de la femme pour son mari. Sa consœur lui a emboîté le pas avec un autre chant. Puis, la première, a repris, sans s'arrêter, en enchaînant des chants aigus, profonds, qui semblaient, par l'émotion qui s'en dégageait, sacrés. Nous avons supposé, à l'écoute, qu'elle avait enchaîné plusieurs chants dont nous proposons ici quatre morceaux (sans titre 3, 4, 5 et 6). Un travail plus approfondi reste cependant à mener pour s'assurer de la pertinence de notre découpage, trouver les paroles et les traductions. 

Sans titre 1
00:00 / 01:57
Sans titre 2
00:00 / 01:19
Sans titre 3
00:00 / 00:49
Sans titre 4
00:00 / 01:10
Sans titre 5
00:00 / 04:20
Sans titre 6
00:00 / 01:40