Moina wutsinilawe

Berceuse comorienne

Chantée par Moindjoumoi Mbaé

Collectée par Maëllis Daubercies en octobre 2020 à Villefranche-sur-Saône, quartier Belleroche.

Dans le cadre du projet Chorale Intergalactique.

 

C'est devant l'école Jacques Prévert que nous rencontrons M. Assimakou, parent d'élève délégué. Il nous parle de sa belle soeur, Moindjoumoi Mbaé et me fait écouter quelques extraits de sa belle voix.

Quelques jours plus tard, nous retrouvons la famille chez Moindjoumoi et sa soeur. Elle nous accueille en robe traditionnelle et interprète quelques chansons en grand comorien (ou shingazidja dans la langue) qu'elle a ramené de la Grande Comore, l'île où elle a grandi. Le grand comorien est la langue parlée à la Grande Comore (ou Ngazidja), un État fédéré de l'Union des Comores. C'est la plus peuplée et la plus grande des quatre îles de l'archipel des Comores situé dans l'océan indien. L'enregistrement est ponctué par des rires et la participation aux chansons de toute la famille, surtout quand Moindjoumoi interprète l'hymne comorien Udzima wa ya Masiwa.

 

Elle commence par chanter une berceuse Moina Wutsinilawe, qu'on peut traduire par "Enfant ne me laisse pas". "Ce sont les chansons de nos grands-mères !" m'explique sa sœur. Dans la berceuse, la mère souhaite la bienvenue au monde à l'enfant, elle évoque son avenir et souhaite le voir grandir et de "bien monter comme un cocotier !".

Moina Wutsinilawe
00:00 / 02:50

Paroles

Yowa nayikaye chidrou chema moina yazaloi gnora ndjema.

Mgou ngoudjo wourou miya malaika na wadrou me ma wanawa

Nou wa chiye ngama

 

Ho ha mgou riwo mbo ritsaha hadja.

Haripva kabouli tsa we hou dja.

Mgou nahoupve che wo chada radja we pve bahari mbi na maloudja.

We houzaloi ni famille ya ma bedja achata habou dou nahalima.

Wo wayili kapvou wo hourou djapvo wo tsi yo moina.

Waboudja yemangane ngazidja.

Ndja len gaboure tsawe houdja mdjadjo yipvi wapvo wahadja.

 

Yowa nayika ye chinou hidrou moina ya za loi gnora ndjema.

Mgou gou djo hou riu miya malayi ka na wadrou wema.

Wo wana wanou wa xicheye ngama.

 

Tsi pvode tsi pvode hata kado ne.

Yeya rouma mdrou namone.

Yinou de chere hi yaho yo wane.

Ngam houpva go woudjouli hane.

Wowa hou chiya nawa hou wone.

Ngodjo roume xe ma siwayo mane.

Dzi tsola hou souda litsi houwone.

Ye mwedza chari na chi moine.

Yamba zo rohn ripvone ndami ndmine tsori ri tsila wa ne woutsi djoleloi nididradjine.

 

Yowa na yikaye chinou hidrou moina yaza loigno radjema

Mgougou djo hourimiya mala yikana wa drou wema

Wowa nawa nou wayi chixe ngama

 

Dou wa ni wombeyavo nemobe zini kane mowo ntse dewazi.

Woudjewounimise, ye matsozi wou nipvaze ngou wo yatrasi.

Wou nilayi ye bawe domlozi mwe da raya r

Kari a siha ziwoudje wou nili se ye chedzandjizi niki nayentsi kem mezi

Ngo djoka djamnazi rizo riwahe bahou pvoi radhi le da holi nou wouke mlezi.

Traduction

Yowa, que tu sois un ange, né sous une bonne étoile,

Que Dieu t’envoie des anges et des bonnes fées

Que les enfants du monde soient bénis

 

Nous avons prié Dieu et il nous a exaucé, le voilà parmi nous.

Je souhaite que tu sois une personne importante,

Que tu réussisses ce que tu entreprendras.
Tu es le descendant d’une famille importante, enfant de Echata Abdou et Halima ,

Tous les deux t’estiment car tu as toujours été un enfant bien éduqué.

Des quatre coins du monde mes prières ont été exaucées pourquoi je ne serais pas satisfaite de toi ?

 

Yowa, que tu sois un ange, né sous une bonne étoile,

Que Dieu t’envoie des anges et des bonnes fées

Que les enfants du monde soient bénis

 

Heureuse, oui je le suis, oui quatre fois je le suis
Que celui qui prie soit exaucé
Ma joie est immense car aujourd’hui c’est ton 4ème anniversaire et
Cette chanson est pour toi pour que le monde entier te connaisse.
Ils te verront gouverner les quatre îles.
Qu’aucun mauvais œil ne t’atteigne et ceux avec le mauvais cœur se noircissent encore plus.
Je prie pour qu’avec ton père ce soit pour toute la vie
Pour que tu ne sois pas élevé par des inconnus.

 

Yowa, que tu sois un ange, né sous une bonne étoile,

Que Dieu t’envoie des anges et des bonnes fées

Que les enfants du monde soient bénis

 

Je prie le bon dieu de vivre assez longtemps pour te voir marié et m’habiller de ces beaux habits traditionnels.
A ton tour tu prendras soin de moi pour que je ne connaisse ni faim, ni tristesse
Comme un cocotier tu seras, il n’y aura rien à dire car un homme parfait tu seras et tu prendras soin de la maison.

 

Yowa, que tu sois un ange, né sous une bonne étoile,

Que Dieu t’envoie des anges et des bonnes fées

Que les enfants du monde soient bénis