Saâdi Saâd

Comptine tunisienne

Chantée par Aicha Kar

Collectée par Maëllis Daubercies en septembre 2020 à Villefranche-sur-Saône, quartier Belleroche.

Dans le cadre du projet Chorale Intergalactique.

 

Nous rencontrons Aicha à la sortie de l’école Jacques Prévert ; quelques jours plus tard elle nous accueille chez elle pour nous chanter quelques berceuses et comptines de Tunisie.

Elle a choisi spécialement pour l’occasion la chanson Saâdi Saâd, une comptine qui fait écho à sa propre expérience de mère : elle donne la parole à une mère qui chante le bonheur d’avoir des filles. Alors que beaucoup considéraient qu’il était préférable d’avoir des garçons, Aicha est reconnaissante d’avoir eu deux petites filles qui la comblent chaque jour de bonheur.

C’est une comptine tunisienne d’origine inconnue mais très populaire, Aicha la connaît car elle entendait les grands-mères la chanter quand elle était enfant. Saâdi saâd fait de nombreuses références au pays : la chanson évoque le blé et les amandes tunisiennes, le souk El Berka de Tunis et l'Histoire au travers de la figure du gouverneur de la colonisation.

C’est Aicha qui a ajouté les deux dernières phrases, pour protéger ses enfants et vanter leurs qualités.

 

Saâdi Saâd - Aicha
00:00 / 00:45

Transcription phonétique de la version d'Aicha

Saâdi saâd o Saâdi saâd,

Binti khir men alf ouled 

Ayech binti el Bahia

Eyeb aliha el kahia

Wallah wallah manaatiha

Ken yaatouni touness fiha

Gameh Friga oula liha

Dhab El Berka bini diha

 

Wallah wallah manaatiha

Nkabber binti o nkarriha

Ondallaha o nkarriha

 

Saadi louz o saâdi louz

Thabt bneya youni zouz

Allahoahad Allahoahad

Khsay el binti matetaâd

Traduction

J’ai de la chance, j’ai de la chance d’avoir une fille

Ma fille est mieux que mille garçons

Elle est belle,

Si le gouverneur de la colonisation lui demande sa main, je ne lui donnerai pas ma fille

Même si on me donne toute la Tunisie,

Même si on me donne le blé de Friga, (la meilleure qualité de blé en Tunisie)

Même si on me donne tout l’or du souk El Berka (souk de Tunis spécialisé dans les bijoux)

 

Je ne donnerai pas ma fille x2

Je veux l’élever, l’éduquer, la gâter

 

Oh ma chance, oh ma chance, « ma chance d’amande »

J’ai demandé une fille, j’en ai deux

Dieu est grand, il est unique

Les qualités de mes filles sont innombrables