AMAWOLE AMAWOLE

COMPTINE CONGOLAISE

Chantée par Estella Matutina

Collectée par Mélaine Lefront, Julie Lewandowski et Ana Pereda à Villefranche-sur-Saône, au Foyer Notre-Dame des Sans-Abris

Dans le cadre du projet Chorale Intergalactique

 

Le bouche-à-oreille commence à opérer à Belleroche et au-delà. Martine, de l'association Amih, avec qui nous avons déambulé plusieurs fois dans les rues du quartier nous a mis en contact avec Estella. Arrivée il y a quatre ans de Kinshasa en République Démocratique du Congo, elle vit aujourd'hui au foyer Notre-Dame des Sans-Abris à Villefranche-sur-Saône. Des chansons, elle en a plein la tête, en lingala et en kicongo.

 

Elle partage notamment cette comptine en lingala. 

Il s'agit d'une chanson qui se chante en ronde, comme un jeu de questions / réponses. « Kintela » et "Anga" sont des noms de personne interpellées. Un enfant entre dans le cercle, tout le monde l’acclame, lui chante « amawuleee » et les autres répondent « amawuleee ».

A l'instar des deux chansons turques "Mini mini bir kus" et "Ari viz viz viz", il est amusant de noter la présence d’ « onomatopées congolaises» pour imiter le cri des animaux qui ne sont pas les mêmes que les onomatopées utilisées usuellement en français.

Dans cette comptine, on reproduit le son du coq "kokodioko", « cocorico » en français.

Amawole amawole - mélodie
00:00 / 01:18

Paroles

Amawole eh eh eh, amawole, 

Amawole eh eh eh, amawole, amawole

Amawole eh eh eh, amawole, 

Amawole eh eh eh, ama'

Kintela, Anga, nalela, soso

Kintela, Anga, nalela, kokodioko

Amawole rythmes mains
00:00 / 00:12

kokodioko = le cri du coq

Nalela  = pleure/crie  -  Sosso = coq

"Je pleure comme un coq"

Les enfants, de joie, imitent le cri du coq, "crient comme un coq"

Amawole eh eh eh, amawole, 

Amawole eh eh eh, amawole, amawole

Amawole eh eh eh, amawole, 

Amawole eh eh eh, ama'

Kintela, Anga, crie le coq

Kintela, Anga, crie cocorico