Mama zemenha Gaya 

berceuse égyptienne

Chanté par Fatiha Tifour.

Collectée par Maëllis Daubercies en septembre 2020 à Villefranche-sur-Saône.

Dans le cadre du projet Chorale Intergalactique.

C’est par Houda Benmoumene, référente parentalité du CIAS de Villefranche, que nous rencontrons quatre sœurs : Messad, Amina, Myriam et Fatiha. Elles habitent toutes les quatre à Belleroche et ont des enfants scolarisés dans les écoles Pierre Montet et Jacques Prévert. Pendant les enregistrements les rires fusent, les boutades, on parle des enfants, de la famille et de l'école. Les sœurs se chamaillent pour savoir quoi chanter, elles cherchent des paroles. Elles racontent leurs souvenirs d’été quand elles étaient enfants et qu'elles retournaient en Algérie : elles partaient avant la fin de l’école et revenaient après la rentrée "On a découvert la rentrée avec nos enfants !" racontent-elles en riant. Elles parlent des convois de plusieurs voitures pour descendre ou remonter jusqu’à Taguine, des voyages qui duraient plusieurs jours.

 

Fatiha chante le premier couplet de la chanson Mama zemenha Gaya.

C’est une berceuse égyptienne d’un papa qui chante à son enfant. Il lui promet le retour de sa mère qui va revenir avec des cadeaux : une oie et un canard qui font « coin coin ».

Les sœurs Tifour se rappellent de leur mère qui leur chantait la berceuse, le mari de Messad la chante aussi à sa fille.

Mama Zemenha Gaya
00:00 / 00:19

Transcription

Mama zamanha gaya
Gaya baedeh shiwaya,
Gayba al'ab wa hagat
Gayba maha shanta
Fiha wezza wa bata
Bi ta'mel
Quack quack quack
quack quack

arfel wad el esmo adel
gah doctor waamloh eh?
Eh? Eh?
Laa regleh bao zayel fatal
Bas shewaya gowa eneh
Leh? Leh?
Rah nidiloh ho'na kbira
Aref edal el ho'na leh?
Leh? Leh?
Ma bieshrabsh el laban
el sobh we kol eshabo dehko aleh
ha ha ha!
W howa men yomha shereb w byekbar
Wetrabalo aadal fi ideh.

Traduction

Maman arrive,
Elle est presque ici,
Elle apporte des jouets et des cadeaux.
Elle apporte aussi une boite,
À l'intérieur, il y a un canard
Qui fait:
Couac, couac, couac
Couac, couac.

Connaissez-vous l'enfant nommé "Adel"
Savez-vous ce que le docteur lui a fait?
Quoi? Quoi?
Il l'a trouvé très fatigué
Et l'a regardé dans les yeux.
Pourquoi? Pourquoi?
Il allait lui faire une grosse piqûre.
Vous savez pourquoi il lui a fait une piqûre?
Pourquoi? Pourquoi?
Il ne boit pas son lait le matin
et tous ses copains se moquent de lui.
Ha! Ha! Ha!
Et depuis ce jour, il boit son lait et il grandit,
Et il a des muscles aux bras maintenant.