naissance du prophÈte

ChanT RELIGIEUX ALGÉRIEN

nawel.JPG

Chantée par Nawel Zenasni

Collectée par Mélaine Lefront en juillet 2020 à Villefranche-sur-Saône, quartier Belleroche

Dans le cadre du projet Chorale Intergalactique

 

Nawel m'accueille chaleureusement chez elle, entourée de ses trois enfants. Elle pose sur la table une grande théière de thé à la menthe et une assiette copieusement garnie de délicieux ghribiya qu'elle a confectionnés pour l'occasion. Elle a déjà pensé aux chansons qu'elle aimerait partager, ce sont des chansons qui lui rappellent son enfance, qui font parti de son bagage culturel intime. Cette chanson célèbre la naissance du prophète. Nawel m'explique qu'elle était chantée en famille, le plus souvent par la grand-mère. Elle raconte "si j'avais de l'argent, je viendrais voir la tombe du prophète". Seules les grands-mères se souviennent de cette chanson me confie Nawel.

chanson prophete
00:00 / 00:53

Paroles

Yâ Makka yâ Lalla law ‘andi l-mâl njîk

law ‘andi l-mâl njîk

law ‘andi l-mâl narfad baṭṭâssa

Wanzur qabr n-nabi sidi l-mustâfa

Wanzour qabr n-nabi sidi l-mustâfa

 

Yâ Makka yâ Lalla law ‘andi l-mâl njîk

law ‘andi l-mâl njîk

Law ‘andi l-mâl narfad bahzâmi

Wanzur qabr n-nabi sidi t-tuhâmi

Wanzur qabr n-nabi sidi t-tuhâmi

Capture d’écran 2021-04-20 à 17.17.06.

Traduction

Ô Mecque, ma bien aimée

Berceau du prophète

Si j'avais de l'argent

Je serais déjà venu à toi

Si j’avais de l’argent

J'en prendrais par poignées

Pour visiter la tombe du prophète 

monseigneur l'élu 

 

 

Ô Mecque, ma bien aimée

Berceau du prophète 

Si j'avais de l'argent

J'en prendrais dans ma bourse 

Pour visiter la tombe du prophète 

Monseigneur de Touhama

 

Ô Mecque, ma bien aimée 

Si j'avais de l'argent 

Je viendrais en pèlerin. 

Merci à Mohammed El Amraoui pour la translittération, la traduction et la rédaction du texte en arabe.