margariton sos un pomièr
CHANson en occitan

Chantée par Guy Françoise et Sylvie Brindel.

Collectée par Maëllis Daubercies Abril en janvier 2020 à Villefranche-sur-Saône, quartier Belleroche, école Pierre Montet.

Dans le cadre du projet Chorale Intergalactique.

En février 2020 nous étions auprès de Sylvie Brindel et de ses beaux-parents Guy et Françoise Brindel pour enregistrer leurs chansons. La mère de Sylvie les accompagne également par téléphone depuis la Haute-Savoie.

Lors de cette rencontre, les époux Brindel, originaires du Limousin, chantent plusieurs refrains à danse en occitan (voir L'aiga de rosa et Enquera n'es pas jorn). Lorsque leur belle-fille leur demande s’ils connaissent "La Marion", Guy s’empresse de répondre « Ah, non ! », et Françoise de s’interroger : « Mais c’est la Marichou ?! ». Perplexe, alors que la mère de Sylvie s’apprête à chanter la fameuse chanson au téléphone, François s’interroge : « Je crois pas qu’ce soit celle-là, moi… ». Mais dès les premières notes de la mélodie, force est de constater que tout le monde chante bien la même chanson.

La Marion su on pommier
00:00 / 02:41

Il s'agit en fait de "La Marion su on pommier", une des chansons traditionnelles les plus connues dans le Dauphiné et les régions alpines et généralement présente dans toute la moitié sud de la France. Comme toutes les chansons de tradition orale, elle connait de nombreuse variations de noms et d'action. Si Sylvie connaît une version dans laquelle apparaît une Marion, Guy et Françoise connaissent la même mélodie mais qui parle d'une Marichou.

En plus des changements de noms, il faut aussi ajouter des variations de langues : dans chacun des territoires où Marion (ou Marichou, ou Margariton) s’est installée, elle s’est adapté au patois local (ici l'une en occitan, l'autre en franco-provençal). 

Cette chanson apparait également dans une autre version parmi les fonds de collectage du CMTRA sous le nom de "Margariton sos un pomièr". Elle a été enregistrée par Sylvette Béraud-Williams auprès d'Arthur Chazel aux Vernées en 1977.

Margariton sos un pomièr
00:00 / 02:08

Paroles :

1.Maragriton sos un pomièr

Que se solombrava

Que se solombrava d'aici

Que se solombrava d'ailai

Que se solombrava

2. Un monsur ven-t-a passar

Que la regardava...

3. Me sonhatz pas tant monsur

que siàu trop joineta...

4. Trop joineta ne'n sias pas,

Ne'n seràs ma mia...

5. Vostra mia ne'n serai

Chau que la boça saute...

6. Quand la boça fut sautat

Lo monsur plorava...

7. Ne ploratz pas tant monsur,

Li botarem de peja...

8. Quand la peja li fuguèt

Lo monsur chantava...

Traduction :

1. Margueritou sous un pommier

Se tenait à l'ombre

Se tenait à l'ombre de ci

Se tenait à l'ombre de là

Se tenait à l'ombre.

2. Un monsieur vient à passer

Qui la regardait...

3. Ne me regardez pas tant monsieur,

Car je suis trop jeunette...

4. Trop jeunette tu n'es pas

Tu seras ma mie...

5. Votre mie ne serai pas

Il faut que la bosse saute...

Quand la bosse eut sauté

Le monsieur pleurait...

Ne pleurez pas tant monsieur,

Nous y mettrons de la poix...

Quand la poix y fut

Le monsieur chantait...

Pour découvrir d'autres versions de "Margariton sos un pomièr" et des explications plus fournies 

Pour accéder à la carte d'identité de la chanson dans le cadre de l'événement CMTRA "Sur les pavés, le trad"

> Carte d'identité - La Marion su on pommier